Accueil > Mode > Soutenance à l’Université Ouaga 2 : Mention très honorable pour le Docteur ès (...)

Soutenance à l’Université Ouaga 2 : Mention très honorable pour le Docteur ès sciences économique Abdelaziz Ouédraogo

dimanche 25 mai 2014

L’Ecole doctorale de Droit, Sciences Politique Economique et de Gestion de l’Université Ouaga 2 a connu ce samedi 24 mai 2014, la soutenance de M. Abdelaziz Ouédraogo en vue de l’obtention du doctorat ès sciences économiques. Face à un jury de 05 membres, l’impétrant a présenté son travail portant sur les « Chocs de Revenu, contraintes de Crédits et Formes Dynamiques de Pauvreté en milieu Rural Burkinabè ».

En présence de quelques enseignants d’Université, de la famille et des amis, le doctorant Abdelaziz Ouédraogo a présenté, ce 24 mai 2014 à l’Université Ouaga 2, le fruit de 4 années de recherche devant un jury de 5 membres dont le Pr Yves AGBODJI du Cameroun, Président du jury, le Pr Damien ABESSOLO du Togo, le Pr Pam ZAHONOGO, le Pr Idrissa OUEDRAOGO et enfin le directeur de recherche le Pr Kimseyinga SAVADOGO. De la justification du thème jusqu’aux résultats obtenus en passant par la problématique les objectifs et hypothèses, l’impétrant a, pendant 15 minutes chrono, dévoilé la substance de sa thèse.

Repenser les stratégies de lutte contre la pauvreté

« La plupart des études socio-économiques, sur les conditions de vie des ménages montrent que près de 50% des Burkinabè vivent dans la pauvreté. Et l’incidence rurale de la pauvreté contribue d’environ 90%. Le gouvernement, les ONG et les bailleurs de fonds utilisent très souvent l’offre de microcrédit comme stratégie de réduction de la pauvreté. Depuis plusieurs années c’est la même stratégie qui est adoptée et pourtant le taux de pauvreté ne diminue pas », tel est le constat fait par Abdelaziz OUEDRAOGO et qui a conduit à l’élaboration de sa thèse. Ainsi pour mieux aborder le sujet, le doctorant s’est fixé pour objectif principal d’ « identifier les déterminants de la pauvreté rurale au Burkina Faso ». Grâce aux données du PNGT 2 (Programme National de Gestion du Terroir) qu’il a contribué à collecter sur le terrain, le doctorant a pu analyser de façon méticuleuse les deux types de pauvreté qui sévissent le plus dans les zones rurales, à savoir la pauvreté chronique et celle transitoire. Pour lui, les stratégies de lutte contre la pauvreté devraient donc se faire en fonction de ces deux types de pauvreté. Au terme de son analyse Abdelaziz OUEDRAOGO, arrive à la conclusion que « les microcrédits contribuent à réduire la pauvreté transitoire tout en permettant aux ménages de supporter les variations temporelles du revenu et d’accumuler les actifs productifs ».

Après la traditionnelle série de questions et de recommandations en vue d’une meilleure compréhension et amélioration de travail de recherche, les membres du jury ont à tour de rôle salué la qualité d’ensemble de l’étude menée même si des coquilles ont été relevées ça et là dans la forme du document. C’est fort de cela, qu’ils lui ont attribué la mention très honorable, faisant passer Abdelaziz OUEDRAOGO du statut de doctorant à celui de docteur ès sciences économiques.

L’Etat doit financer la recherche doctorale

Le tout nouveau docteur, après les multiples péripéties qui ont émaillées son parcours dans l’élaboration de la thèse a tenu à lancer un vibrant appel aux autorités en ces termes : « Au Burkina Faso, on construit chaque jour des universités, mais si l’on ne peut pas financer la recherche doctorale, qui ira enseigner dans ces universités. J’ai payé 1 millions 50 000 francs de frais de laboratoire avant qu’on ne me programme. L’état devrait plutôt se pencher sur la question car si les pays développés ont atteint le niveau que nous savons tous, c’est parce qu’ils ont misé sur la recherche doctorale »

Herman Frédéric BASSOLE (Stagiaire)

Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Droits de l’Homme : CHRC pour contribuer à la promotion de la culture juridique au Burkina Faso

De nos jours, l’entreprenariat féminin est devenu un domaine promu au Burkina Faso. La plupart des femmes s’inscrivent dans la logique de créer et (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés