Accueil > Actualités > Entreprenariat féminin au BF : Le Fonds commun genre finance quatre projet à (...)

Entreprenariat féminin au BF : Le Fonds commun genre finance quatre projet à hauteur de plus de 92 millions

mercredi 1er février 2017

Les membres du Fonds commun Genre (FCG) ont lancé la 1e édition du financement des Start up 2016 ce mardi 31 janvier 2017 à Ouagadougou. C’est un fonds qui a pour but de soutenir l’entreprenariat féminin. A l’issue de cette cérémonie, les bénéficiaires dudit financement ont reçu leurs chèques. Des chèques qui permettront à ces femmes d’asseoir de véritables entreprises, viables et créatrices d’emplois.

Au total quatre sur quarante-neuf projets ont été retenus par le FCG pour cette 1e édition des Start up 2016. Des projets qui ont été choisis pour les différentes innovations qu’ils offrent à la gente féminine. Des projets d’un montant global de quatre-vingt-douze millions huit cent quarante-un mille deux cent cinquante FCFA. Une somme qui sera partagée entre les différentes bénéficiaires.

Il y a tout d’abord le projet numéro 01 de Mme Sidlawendé Marie Daniel Sebgo, promotrice de Bio Karil qui a reçu un chèque d’une somme de quarante-un million sept cent six mille deux cent cinquante FCFA. Le projet numéro 02 est de Mme Palobdé Emile Kyedrebeogo, promotrice des serviettes hygiéniques lavables. Elle a reçu également un chèque d’une somme de huit millions deux cent mille FCFA.

Le projet numéro 03 de Mme Fatoumata Ouattara ayant pour titre Renforcement et diversification des services du Magazine d’actualité féminine Queen Mafa a obtenu un chèque d’une somme de dix-sept millions neuf cent trente-cinq mille FCFA. Le projet numéro 04, le dernier à être retenu, est de Mme Sara Judith Ouédraogo, promotrice de Dom Help qui reçoit un chèque de vingt-cinq millions FCFA.

Tous ces chèques les aideront à atteindre les objectifs respectifs, a souligné la représentante des bénéficiaires, Mme Fatoumata Ouattara. Elle exhorte aussi toutes les bénéficiaires à se mettre au travail afin que dans quelques années, leurs entreprises respectives soient la preuve que l’entreprenariat se conjugue encore mieux au féminin.

La cheffe de file du FCG, Mme Adekambi Domingo a montré que la particularité de cette 1e édition revient au fait que ces fonds mis à la disposition des bénéficiaires sont des fonds perdus économiquement, mais ils appellent à des engagements sans lendemain. Ce qui explique que ces fonds ne seront pas remboursés, mais suivront un certain nombre de règles définies par le FCG avant d’être octroyés. Les fonds qui seront octroyés pour les prochaines éditions le seront sous forme de prêts, a indiqué la cheffe de file du FCG. Elle souligne que ses bénéficiaires n’ont plus leur place derrière, mais elles doivent avancer pour produire la richesse et participer à la chaine de solidarité qui leur a permis de bénéficier de ces financements.

Le Fonds commun Genre est géré par l’ONG Diakonia, et œuvre pour l’égalité femme-homme au BF. Participent à ce fonds l’Ambassade Royale du Danemark, la Coopération Suisse, l’UEMOA, l’UNFPA, l’UNICEF, etc.

Yvette Zongo (Stagiaire), Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Droits de l’Homme : CHRC pour contribuer à la promotion de la culture juridique au Burkina Faso

De nos jours, l’entreprenariat féminin est devenu un domaine promu au Burkina Faso. La plupart des femmes s’inscrivent dans la logique de créer et (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés