Accueil > Trucs et astuces > Parole de conseiller conjugal : Il y a certainement des raisons pour (...)

Parole de conseiller conjugal : Il y a certainement des raisons pour demeurer ensemble !

samedi 27 août 2016

S’il y’a un exercice difficile à traiter, c’est bien celui de ne voir que les points positifs chez le partenaire conjugal. Je l’ai constaté plus d’une fois lorsque je demande à un conjoint de me dire les choses qu’il apprécie le plus chez l’autre. Très peu sont ceux qui arrivent à me citer sept qualités. Par contre, quand il est question des défauts, alors là, la chaine s’allonge à souhait.

Et c’est tout cela qui met à mal la cohésion du couple : dépeindre en noir le conjoint ou la conjointe. Pourtant la réalité est tout autre : si l’autre était si mauvais que ça, on ne le l’aurait jamais choisi.

Entretenons notre couple avec le peu positif

Entre partenaires, quel que soit le domaine dans lequel on évolue, si l’on passe le temps à ressasser les manquements, les défauts et autres anachronismes, il sera difficile voire impossible de faire équipe ensemble. La joie de travailler avec telle ou telle personne, de jouer dans la même équipe que telle autre, vient du fait avéré qu’il y a des qualités que l’on apprécie dans sa vie. Et le partenariat conjugal ne peut se dérober à cette règle. Et c’est sûr qu’il y a toujours chez l’autre bien de choses positives et c’est avec cela qu’il faut faire.

Je ne suis pas entrain de dire qu’il faut fermer les yeux sur les défauts ; mon approche c’est d’interpeller les couples à ne pas polluer leur vie avec rien que des défauts, alors qu’il leur est possible de donner du goût à leur existence avec le « peu de sel » que possède et entretient chacun des conjoints. Et du sel, il y en a certainement en chacun. Et du sel…et du parfum…et du baume, chacun en regorge même si c’est en petite quantité.

En appréciant ce peu chez l’autre, on le renforce, on le redynamise, on le valorise. Et cette démarche conduit non seulement à positiver d’avantage le partenaire, à le rehausser mais, surtout à l’aider à abandonner ce que l’on considérait comme défaut.

L’exercice que je propose à nos lecteurs est celui-ci :

Notez chaque jour une chose que vous appréciez chez l’autre, et confondez cette chose à lui, c’est-à-dire, la voir en lui.
Le premier jour, c’est sa gentillesse, alors ne l’appelez pas : Christophe ou Chrsitiane, Yelnodo ou Bibata, Yemboado ou Tani, etc. Ce jour-là il ou elle s’appelle « gentil(le) »
Deuxième jour, c’est douceur ; troisième jour, beauté ; troisième jour, libéralité ; quatrième jour, calme ; cinquième jour, travailleur ; sixième jour, accueillant ; septième jour, économiste.

Avec cet exercice et en ne considérant que les qualités, vous remplirez tout le mois sans vous y rendre compte. Du coup vous aurez eu le temps de mettre en parenthèse tous les défauts avérés ou imaginaires. Et ce mois-là sera le plus savoureux pour la vie du couple.

Et c’est comme cela que l’on entretient et enrichit la vie conjugale pour la rendre plus forte et plus résistante contre toutes les attaques d’où qu’elles viennent et quelle que soit leur nature. Cet exercice-là, chaque couple peut l’affronter et le vaincre pourvu qu’il y ait un peu de bonne volonté, surtout la volonté de vivre ensemble et ne jamais se séparer.

Prendre des engagements du genre « je m’engage avec toi pour toute la vie » ne suffisent pas à maintenir la cohésion du couple. Il faut travailler à cela. On ne reste qu’avec un co-équipier que l’on apprécie. Pour le partenariat conjugal, c’est le moins que l’on demande aux conjoints. Une chose est sûre : il y a des motifs pour ne pas se quitter et donc pour demeurer ensemble. A la tâche donc !

Rock Audacien D.Damiba
Conseiller Conjugal
Email : damibashalom@yahoo.fr

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Droits de l’Homme : CHRC pour contribuer à la promotion de la culture juridique au Burkina Faso

De nos jours, l’entreprenariat féminin est devenu un domaine promu au Burkina Faso. La plupart des femmes s’inscrivent dans la logique de créer et (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés