Accueil > Actualités > Journée de la sage-femme : l'ONU appelle à investir dans des formations de (...)

Journée de la sage-femme : l’ONU appelle à investir dans des formations de qualité

vendredi 6 mai 2016

A l’occasion de la Journée internationale de la sage-femme 2016, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a salué jeudi la contribution des sages-femmes à la préservation de la vie des mères, des adolescentes et des nouveau-nés, parfois dans des circonstances extrêmement difficiles au sein de pays fragiles ou déchirés par un conflit.

« Les sages-femmes qualifiées et bénéficiant d’un appui qui travaillent au sein de communautés occupent une position unique pour dispenser les soins empreints de compassion, respectueux et sensibles aux valeurs culturelles qui sont nécessaires à une femme durant la grossesse et l’accouchement », a déclaré dans un message le Directeur exécutif de la FNUAP, le Dr. Babatunde Osotimehin.
« Leurs compétences sont également importantes pour les nouveau-nés durant le premier et critique mois de vie, et contribuent notablement à la santé sexuelle et reproductive en général », a-t-il ajouté.

Le Dr. Osotimehin a rappelé que les sages-femmes jouent un rôle essentiel dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés dans le cadre du Programme de l’ONU à l’horizon 2030, rappelant qu’au cours des 25 dernières années, le nombre des décès maternels a presque diminué de moitié dans le monde.
Toutefois le Directeur exécutif a indiqué qu’environ 300.000 femmes meurent toujours chaque année durant la grossesse et l’accouchement, et que près de trois millions de bébés décèdent avant d’atteindre quatre semaines d’existence.

« Une très grande majorité de ces décès largement évitables se produisent dans les pays en développement ou affectés par une crise », a-t-il précisé, ajoutant que si des sages-femmes étaient déployées en plus grand nombre, elles pourraient permettre d’éviter environ les deux tiers de ces décès.
Le Dr. Osotimehin a indiqué que, pour cette raison, la FNUAP aide actuellement à former et soutenir des milliers de sages-femmes dans plus de 100 pays. L’agence aurait formé 66 000 sages-femmes dans 57 de ces pays, au cours des sept dernières années.

« Nous exhortons aussi les pays à investir dans une formation de qualité, de bonnes conditions de travail, des salaires décents, une politique adéquate à l’égard de ce groupe professionnel et des possibilités de perfectionnement et d’avancement », a déclaré le Directeur exécutif de la FNUAP.
« Les sages-femmes sont nos héroïnes et l’épine dorsale de la santé sexuelle et reproductive. Soutenons-les, ainsi que les femmes et les nouveau-nés auxquels vont en priorité leurs soins », a-t-il ajouté.

CINU Ouagadougou
Tél : (226) 25 30 60 76 / 25 33 65 03 – site web : http://ouagadougou.unic.org
e-mail : unic.ouagadougou@unic.org/cinu.oui@fasonet.bf

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Burkina/Consommer local : A la rencontre d’Aminata Kabré, la reine des infusions 100% naturelles

Produire des infusions à base de plantes locales, c’est la passion d’Aminata Kabré, promotrice de Voxell-Group. A l’occasion du « mois du consommer (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés