Accueil > Bonnes adresses > Le restaurant « l’Eau vive » : un havre de sérénité au cœur de Ouagadougou

Le restaurant « l’Eau vive » : un havre de sérénité au cœur de Ouagadougou

samedi 28 juin 2014

Au cœur de Ouagadougou, le restaurant l’Eau vive offre à ses clients de tous les horizons un cadre de sérénité et de bonne gastronomie depuis 53 ans. Cuisine des cinq continents, spécialités burkinabè sont proposées à toutes les bourses dans un cadre de convivialité. Nous sommes allés à la découverte de cet établissement qui, tout en veillant à la qualité et à la diversité de ses menus, se veut à la portée de toutes les bourses. Entretien avec la sœur Christine Bonkoungou, responsable de la communauté des Travailleuses missionnaires à Ouagadougou.

Pouvez-vous nous présenter le Restaurant Eau Vive

Sœur Christine Bonkoungou

Pour vous présenter l’Eau Vive, je dois tout d’abord vous dire qui a eu l’inspiration de ces restaurants. C’est le Père Marcel Roussel Galle, prêtre français, qui a eu l’intuition de faire la mission à travers ce moyen qu’est la restauration… ce qui est très original.

Pourquoi le nom Eau Vive ? Le Père Roussel a été inspiré par le passage de l’Evangile de saint Jean (chap. IV) dans lequel Jésus rencontre la femme de Samarie au puits de Jacob. Alors qu’elle venait chercher de l’eau matérielle, Jésus lui révèle l’Amour miséricordieux en lui proposant une Eau Vive qui est son Amour et qui apaise toute soif.

Depuis quand a-t-il été ouvert ?

Les premières Travailleuses missionnaires (TM) sont arrivées au Burkina Faso (ce qui était la Haute Volta) en 1958, comme employées dans l’enseignement et le monde de la santé. Ce n’est qu’en 1961 que le Restaurant a ouvert ses portes.

Le restaurant a-t-il des spécificités par rapport à d’autres restaurants ?

La particularité c’est que notre travail de restauration est avant tout un moyen d’accueil pour annoncer l’Evangile à ceux qui viennent. D’une manière concrète, en plus des animations spirituelles à certaines occasions, chaque soir, nous invitons tous ceux qui sont présents à l’Eau Vive à chanter les Ave Maria avec nous. Le Fondateur a voulu cette prière quotidienne avec les clients dans l’esprit de ce que font les moines et moniales dans leur monastère qui offrent toute l’humanité à Dieu par les mains de la Vierge Marie. Bien entendu, les clients ne sont pas obligés de participer activement à cela.

De plus, toute personne qui se présente à l’Eau Vive représente pour nous le Christ que nous servons avec amour et joie.

L’EAU VIVE vise-t-il une clientèle précise ?

Etant donné que l’Eau Vive, comme je viens de le dire, est un moyen d’apostolat, il est ouvert à tout le monde et propose à sa clientèle des menus à des prix variés.

Votre restaurant propose-t-il des menus particuliers ?

Nous avons par exemple un menu rapide, qui est près et unique pour qui est pressé. Un menu économique qui est un menu varié qui n’est pas cher pour des touristes ; nous proposons aussi des plats internationaux et un choix à la carte.

Depuis quelques années, l’Eau Vive participe aux activités du « Koudou du Faso », qui est organisé par OXFAM, et de la Semaine nationale des arts culinaires (SNAC) avec nos crèmes glacées faites à base de fruits du pays, des pâtisseries à base de féculents, des mets burkinabè, etc. Nous sommes heureuses de contribuer ainsi à la mise en valeur des produits locaux, soit dans l’art culinaire soit dans les crèmes glacées.

Quelles sont vos heures d’ouverture ?

Du lundi au samedi, le restaurant est ouvert de 12h00 à 14h30 pour le déjeuner et de 19h30 à 21h30 pour le diner. A 21h30 sont chantés les Ave Maria.

Pouvez-vous nous présenter la communauté de l’Eau Vive ?

Avant de vous présenter la communauté de l’Eau Vive de Ouaga, permettez-moi de vous dire en quelques mots que notre communauté fait partie de la Famille Missionnaire Donum Dei et que tous les membres présents ici au Burkina ont été envoyés en mission par la Responsable Générale.

L’Eau Vive est gérée par les Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée, une communauté internationale dont les membres actuellement proviennent du Vietnam, du Pérou, du Congo, du Vanuatu, et bien sûr du Burkina.

Notre Fondateur nous a donné comme modèle de vie Sainte Thérèse de Lisieux. Alors que Thérèse vivait cloîtrée dans son Carmel, il a voulu que nous vivions la spiritualité de cette sainte, mais dans le monde.

Nous serons missionnaires dans la mesure où nous ferons de notre travail une prière et un moyen de sanctification. Par exemple, un plat bien présenté, une salle bien préparée, une attention dans le service du client… c’est à travers ces moyens simples mais faits parfaitement que nous réalisons notre mission de donner l’Eau Vive, don de Dieu.

En dehors du restaurant votre communauté s’investit-elle dans des œuvres spécifiques ?

A côté de notre apostolat qui se réalise en premier dans l’Eau Vive, nous avons aussi l’Orphelinat Sainte Thérèse à Loumbila, un foyer pour jeunes filles en construction. Nous participons aussi à la catéchèse dans la paroisse, la visite aux malades et l’animation liturgique dans les hôpitaux, l’enseignement donné par les Travailleuses Missionnaires à nos différents groupes de fraternité dans le Burkina.

Quel appel avez-vous à lancer à vos clients potentiels ?

Nous serons heureuses d’accueillir à l’Eau Vive les personnes qui ne connaissent pas encore notre mission, comme je viens de l’expliquer. Le contact direct leur permettra de découvrir la mission des Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée à travers et dans l’Eau Vive.

Lefaso.net

P.-S.
Les adresses de nos restaurants L’EAU VIVE du Burkina Faso

Le Restaurant L’EAU VIVE De OUAGADOUGOU Place du marché, face au grand marché Rood Woko
tel 50306303
cel : 70752205
Fax : 50315023
Email : eau_vive18@yahoo.fr
B.P.117 Ouagadougou 01
Ferme le Dimanche

Le Restaurant L’EAU VIVE BOBO-DIOULASSO B.P. 650
BOBO-DIOULASSO
tel. 20972086/26
cel.:70614423
Email:eauvivebobo@fasonet.bf

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Droits de l’Homme : CHRC pour contribuer à la promotion de la culture juridique au Burkina Faso

De nos jours, l’entreprenariat féminin est devenu un domaine promu au Burkina Faso. La plupart des femmes s’inscrivent dans la logique de créer et (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés