Accueil > Actualités > 8 Mars à Bobo : Dans la sobriété et les prières pour la paix au (...)

8 Mars à Bobo : Dans la sobriété et les prières pour la paix au Burkina

vendredi 8 mars 2019

A l’instar de tous les pays du monde, le Burkina a célébré le vendredi 8 mars 2019, la 162e Journée internationale de la femme sous le thème principal ‘’Contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale’’. A Bobo-Dioulasso, il a été choisi comme sous -thème ‘’Reconnaissance, valorisation et promotion des femmes battantes de la région des Hauts Bassins’’.

A l’occasion de la Journée internationale de la femme célébrée le vendredi 8 mars 2019, les femmes de Bobo-Dioulasso ont opté pour une célébration sobre. Ainsi, dès la veille du 8 mars, elles ont observé une journée de jeûne pour le retour de la paix au Burkina en proie depuis 2015 à la montée du terrorisme qui a endeuillé beaucoup de familles. Des séances de prières des confessions musulmanes et chrétiennes, des activités d’hommages à des femmes battantes, des actions de soutien aux forces de défense et de sécurité dans leur combat contre le terrorisme et l’insécurité ont été organisées.

A cette occasion, les femmes de Bobo ont pu réunir la modeste somme de 2,5 millions de FCFA que le ministre du Développement de l’économie numérique des postes, Hadja Fatoumata/Ouattara, s’est fait le plaisir de remettre au nom de ces femmes au gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, pour soutenir les Forces de défense et de sécurité.

Selon le ministre Hadja Fatoumata/Ouattara, cette somme est tellement bénie qu’à ses yeux elle représente plutôt 2 milliards 500 mille. Elle a encouragé les femmes à s’impliquer davantage dans la politique du gouvernement à savoir la présence d’au moins 30% de femmes dans le gouvernement.

La Coordonnatrice régionale des femmes des Hauts-Bassins, Solange Traoré/Koné, a formulé comme requête que le gouvernement ait un regard attentif pour les femmes, qu’elles soient impliquées dans les décisions pour la paix au Burkina car elles sont à la base de l’éducation des enfants. Une fois qu’elles sont mieux considérées, il y aura plus de cohésion sociale et de paix, a- t-elle soutenu.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, Lassiné Diawara, en tant que parrain régional des femmes des Hauts-Bassins 2018-2020, avec son vice-président Alassane Kienou, ont attribué aux femmes un fonds de garantie de cautionnement mutuel de 10 millions de FCFA qui sera opérationnalisé au cours de 2019.

La cérémonie a été clôturée par un défilé de femmes issues venues des associations, des groupements, de l’Ecole nationale de santé publique, de la police, de la gendarmerie. Le flambeau du 8 Mars 2020 a été remis au Haut-Commissaire de la province de Kénédougou.

Haoua Touré
Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Bernadette Gansonré : Un modèle de réussite dans la haute couture

Derrière le beau et large sourire de cette jeune dame de 43 ans, mère de trois enfants, se cache l’expression certaine d’un rêve réalisé. Il s’agit (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés