Accueil > Actualités > 8 Mars à Bobo : Dans la sobriété et les prières pour la paix au (...)

8 Mars à Bobo : Dans la sobriété et les prières pour la paix au Burkina

vendredi 8 mars 2019

A l’instar de tous les pays du monde, le Burkina a célébré le vendredi 8 mars 2019, la 162e Journée internationale de la femme sous le thème principal ‘’Contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale’’. A Bobo-Dioulasso, il a été choisi comme sous -thème ‘’Reconnaissance, valorisation et promotion des femmes battantes de la région des Hauts Bassins’’.

A l’occasion de la Journée internationale de la femme célébrée le vendredi 8 mars 2019, les femmes de Bobo-Dioulasso ont opté pour une célébration sobre. Ainsi, dès la veille du 8 mars, elles ont observé une journée de jeûne pour le retour de la paix au Burkina en proie depuis 2015 à la montée du terrorisme qui a endeuillé beaucoup de familles. Des séances de prières des confessions musulmanes et chrétiennes, des activités d’hommages à des femmes battantes, des actions de soutien aux forces de défense et de sécurité dans leur combat contre le terrorisme et l’insécurité ont été organisées.

A cette occasion, les femmes de Bobo ont pu réunir la modeste somme de 2,5 millions de FCFA que le ministre du Développement de l’économie numérique des postes, Hadja Fatoumata/Ouattara, s’est fait le plaisir de remettre au nom de ces femmes au gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, pour soutenir les Forces de défense et de sécurité.

Selon le ministre Hadja Fatoumata/Ouattara, cette somme est tellement bénie qu’à ses yeux elle représente plutôt 2 milliards 500 mille. Elle a encouragé les femmes à s’impliquer davantage dans la politique du gouvernement à savoir la présence d’au moins 30% de femmes dans le gouvernement.

La Coordonnatrice régionale des femmes des Hauts-Bassins, Solange Traoré/Koné, a formulé comme requête que le gouvernement ait un regard attentif pour les femmes, qu’elles soient impliquées dans les décisions pour la paix au Burkina car elles sont à la base de l’éducation des enfants. Une fois qu’elles sont mieux considérées, il y aura plus de cohésion sociale et de paix, a- t-elle soutenu.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, Lassiné Diawara, en tant que parrain régional des femmes des Hauts-Bassins 2018-2020, avec son vice-président Alassane Kienou, ont attribué aux femmes un fonds de garantie de cautionnement mutuel de 10 millions de FCFA qui sera opérationnalisé au cours de 2019.

La cérémonie a été clôturée par un défilé de femmes issues venues des associations, des groupements, de l’Ecole nationale de santé publique, de la police, de la gendarmerie. Le flambeau du 8 Mars 2020 a été remis au Haut-Commissaire de la province de Kénédougou.

Haoua Touré
Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Salimata Mandé (Mandy’S) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »

Salimata Mandé est une entrepreneure, créatrice d’une marque dans le domaine du vêtement. Titulaire d’un master en marketing, la jeune femme s’est (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés