Accueil > Santé > L’asthme de l’enfant

L’asthme de l’enfant

jeudi 2 février 2017

L’asthme de façon générale est une maladie chronique caractérisée par une inflammation des bronches. Elle se manifeste par des crises (gêne respiratoire, essoufflement, toux sèches, sifflements). Beaucoup d’enfants en souffrent sans que leurs parents ne le sachent. En cette période d’harmattan où souffle un vent sec, les enfants sont victimes de plusieurs maladies, tel le rhume, la bronchite... qui peuvent causer l’asthme. Dans le souci d’aider les parents à bien prendre soin de leurs progénitures, nous avons une fois de plus approché Dr Solange Yugbaré.

1. Présentez- vous pour nos lecteurs s’il vous plaît.

Je m’appelle Dr Solange Odile Yugbaré épouse Ouédraogo, maitre de conférences agrégée de pédiatrie de l’université Ouaga I Professeur Joseph KI Zerbo, chef de clinique de l’unité des nourrissons au Centre hospitalier pédiatrique Charles de Gaulle (CHUP-CDG)

2. Pouvez-vous nous dire ce que c’est que l’asthme de l’enfant ?

L’asthme de l’enfant est une maladie hétérogène habituellement caractérisée par une inflammation chronique des voies aériennes. L’asthme est défini par une histoire de symptômes respiratoires, tels que des sifflements, un essoufflement, une oppression thoracique et une toux qui varie dans le temps et en intensité et qui sont associés à une limitation variable des débris expiratoires.

3. Comment se manifeste la crise d’asthme de l’enfant ?

Elle se manifeste par un épisode de dyspnée, c’est-à-dire que l’enfant a des difficultés pour respirer et cette difficulté pour respirer est associée à des sifflements que l’on peut entendre lorsque l’on est à côté de l’enfant ou lorsqu’on ausculte l’enfant. Ces sifflements sont variables dans le temps, c’est-à-dire qu’on peut les entendre tout de suite et au bout de quelques heures, ils peuvent disparaître soit spontanément ou après qu’on ait donné un traitement à l’enfant.

4. Quels sont les causes de l’asthme ?

L’asthme est une maladie génétique, chronique constitutionnelle, polygénique parce que pour le moment, on n’arrive pas à définir les gènes qui sont responsables de l’asthme. Cependant les facteurs d’exacerbation de l’asthme peuvent être l’allergie, les infections, surtout les infections virales qui peuvent induire l’asthme ou les crises d’asthme.

4. Existe-t-il un traitement pour soigner l’asthme ?

Oui il existe un traitement. Il y a le traitement de la crise d’asthme qui va se faire grâce aux broncho-dilatateurs de courte durée d’action. Pour ce qui est de l’asthme, il faut faire ce qu’on appelle un traitement de fond et pour cela, on va utiliser aussi bien les bronchodilatateurs que des corticoïdes inhalés qu’on va donner à l’enfant pour essayer de lever l’inflammation et le bronchospasme afin de lui permettre d’avoir des fonctions respiratoires normales.

5. Pouvez-vous donner des exemples de traitements naturels ?

Dans la communauté, les feuilles de baobab sont considérées comme des bronchodilatateurs et sont utilisées pour préparer des sauces qui pourraient aider les enfants asthmatiques. J’ai entendu parler, mais je n’ai pas de preuve de l’efficacité de ces traitements traditionnels.

6. Quels sont les conséquences de l’asthme sur la santé de l’enfant ?

Les conséquences de l’asthme sont essentiellement le problème d’une mauvaise qualité de vie de l’enfant. Il peut perturber son appétit ; aussi il s’agit d’un enfant qui va tousser pendant la nuit, cette toux va perturber son sommeil, et être souvent responsable d’un absentéisme scolaire. Les différents travaux que nous avons faits ont montré que l’asthme de l’enfant était responsable de l’absentéisme scolaire de l’enfant de près de vingt pour cent des cas, car il est un peu difficile pour l’enfant qui n’a pas dormis pendant la nuit de pouvoir suivre les cours et être efficace à l’école. Aussi dans la vie normale, c’est un enfant, qui lorsqu’il court, va se mettre à tousser si bien que le sport sans pré-entrainement sera un peu difficile pour lui. Pour la vie pratique en famille, ce n’est pas toujours évident car il faut éduquer la famille à détecter les prodromes c’est-à-dire les signes précurseurs de la crise et la gestion de la crise par l’élaboration d’un plan d’action personnalisé : Ces enfants asthmatiques, quand ils ne sont pas suivis, ils sont souvent malades. Comme autre conséquence, il y a ce qu’on appelle l’asthme aigu grave qui est une crise d’asthme d’emblée grave qui peut entrainer une asphyxie et être cause de décès.

7. Un enfant asthmatique peut-il vivre normalement comme les autres enfants de son âge ? Sinon pourquoi ?

Un enfant asthmatique lorsqu’il est bien suivi et prend régulièrement ses traitements, va voir régulièrement son pédiatre ou pneumologue, peut avoir une vie normale parce que le traitement a pour but de lui permettre d’avoir des fonctions respiratoires normales qui pourront lui garantir une qualité de vie assez identique aux enfants de son âge.

8. Comment prévenir la crise d’asthme chez l’enfant ?

La crise d’asthme a des prodromes c’est-à-dire des signes qui vont annoncer l’asthme. Très souvent, dans les études que nous avons faites, les prodromes principaux sont la toux et la rhinite. Pour ce qui est de la prévention de l’asthme, il faut tout faire pour que dès le début, les enfants qui ont des rhinites c’est à dire souvent enrhumés et qui toussent régulièrement ne développent pas un asthme en les amenant immédiatement chez des pneumologues, des pédiatres…qui vont les examiner et mettre un traitement en route afin d’éviter que ces enfants ne développent l’asthme à l’âge adulte. Il faut signaler que sur dix enfants qui vont faire un asthme du nourrisson, il y a sept qui guérissent s’ils sont bien suivis par un médecin qui a des compétences nécessaires pour s’en occuper.

9. Quel message avez-vous à donner aux parents des enfants asthmatiques ? Votre mot de fin.

Le problème de l’asthme est que c’est une maladie sous diagnostiquée. Les enfants toussent, sont enrhumés régulièrement mais les parents tant qu’ils ne voient pas s’installer la difficulté respiratoire, ne les amènent pas parfois en consultation.
J’invite les parents à amener en consultation les enfants qui toussent fréquemment, qui font des bruits de sifflement quand ils respirent ou qui commencent à tousser quand ils courent ou après un effort physique. Il s’agit probablement d’un enfant asthmatique qui doit être suivi régulièrement.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

  • Poster un message :
  • modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vidėo de la semaine

Portrait

Droits de l’Homme : CHRC pour contribuer à la promotion de la culture juridique au Burkina Faso

De nos jours, l’entreprenariat féminin est devenu un domaine promu au Burkina Faso. La plupart des femmes s’inscrivent dans la logique de créer et (...)


LeFaso.net © 2003-2014 Yenenga ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés